Burundi : 50 ans d’indépendance

Le Burundi vient de fêter le Cinquantenaire de son indépendance. L’occasion de jeter un coup d’œil dans le rétro de ce pays d’Afrique de l’Est. 

Le 1er juillet 2012, le Burundi et le Rwanda ont célébré le Cinquantenaire de leur indépendance. Deux chefs d’Etat – le président de la République Démocratique du Congo Joseph Kabila et celui du Nigeria Look Jonathan, plusieurs délégations venant de différents pays d’Afrique ainsi que le prince héritier de Belgique ont assisté à cette manifestation. Plus de 300 journalistes étaient présents.

Colonisé d’abord par les Allemands, puis par les Belges, le Burundi, pays d’Afrique centrale de 27 830 km2, abrite 7 millions d’habitants. Combattant pour l’indépendance, le prince Louis Rwagasore, fils du Mwami Mwambutsa IV et de la reine Thérèse Kanyongapar, y est un héros national.

Né en 1932, il fait ses études primaires au Burundi et ses études secondaires au Rwanda. De retour au Burundi, après des études supérieures à l’Université d’Anvers (Belgique), Louis Rwagasore se lance dans la vie politique en créant, en 1958, l’UPRONA (Union pour le Progrès national) qui a comme devise : Unité, travail, et progrès, pour lutter contre les Belges et réclamer l’indépendance du Burundi. Il organise le premier congrès du parti UPRONA en 1960 après l’indépendance du Congo belge actuellement République Démocratique du Congo et il appelle la population burundaise à ne pas payer les impôts et à boycotter toutes les marchandises venant de Belgique.

Parti unique 

Les autorités belges décident alors de placer Rwagasore en résidence surveillée. Au même moment, les élections communales donnent la victoire au parti PDC soutenu par les Belges. Le prince n’abandonne pas pour autant son objectif et le 18 Septembre 1961 ont lieu les élections législatives sous la surveillance de l’ONU. Rwagasore et l’UPRONA remportent les élections avec 80% des voix. Il devient Premier ministre du Burundi. Le 13 octobre 1961, Louis Rwagasore est assassiné par un Grec à la solde du PDC.

Le Burundi devient indépendant le 1er juillet 1962 sans Rwagasore. Malgré sa mort, l’UPRONA est resté l’unique parti politique au Burundi jusqu’en 1991, naissance de la démocratie au Burundi, un pays où la démocratie et la liberté d’expression sont encore loin d’être respectées.

Mwajuma Masudi

Publicités

Commentaires fermés sur Burundi : 50 ans d’indépendance

Classé dans International

Les commentaires sont fermés.