Afghanistan: progrès et menaces sur l’éducation

Aujourd’hui, en Afghanistan, il y a plus de 8 millions d’élèves à l’école et environ 100 000 étudiants a l’université, alors qu’en 2001 il y avait un million d’élèves et 7000 étudiants.

2001, est l’année de la chute des Talibans et de l’installation d’un nouveau gouvernement démocratique en Afghanistan à la suite d’une intervention militaire Internationale. A l’époque des Talibans, les portes des écoles étaient fermées pour les filles et les femmes ne pouvaient pas travailler au sein des administrations. Musique, radio, télévision, cinéma, théâtre étaient interdits pour tous. 2001 a été le début du changement et de la reconstruction de toutes les structures en Afghanistan (gouvernement, administrations, écoles, universités, ouverture à la culture, aux loisirs…). Depuis on constate une progression dans différents domaines politique et culturel. Malgré l’insécurité et l’influence des Talibans qui s’accroissent jour après jour.

Quelques chiffres permettent de mesurer l’évolution du système éducatif depuis dix ans. En 2001, il y avait un million d’élèves tous de sexe masculin, 20 000 professeurs et 3400 écoles (aucune école privée). Actuellement en Afghanistan, il y a plus de 8 millions d’élèves dont 38% de filles, 175 000 professeurs, 14000 écoles (500 établissements privés).

A l’université, en 2001 y avait environ 7000 étudiants, 25 universités d’état et aucune université privée. Aujourd’hui, il y a environ 100 000 étudiants, 66 universités privées et quelque 158 000 étudiants ont participé aux examens d’entrée à l’université.

L’alphabétisation a aussi beaucoup progressé. En 2001, on comptait 1 000 cours d’alphabétisation, aujourd’hui, il y a plus de 26 000 cours et 89 écoles d’alphabétisation. En 2010, 2, 5 millions de personnes auront participé à des cours d’alphabétisation. Mais il y a encore environ 10 millions d’analphabètes dans le pays.

Le danger des Talibans

Mais parallèlement ses progrès des menaces pèsent sur le système. En 2009, 30 écoles ont été incendiées par les Talibans. En raison de l’insécurité, 500 écoles sont fermées et 400 000 enfants ne peuvent pas être scolarisés. Des dizaines d’élèves et de professeurs sont tués par des Taliban et des personnes armées.

Les filles et les femmes professeurs sont les cibles privilégiées des Talibans et des religieux extrémistes. Depuis plusieurs années, ils pulvérisent de l’acide sur le visage des élèves (filles) et empoisonnent des centaines d’autres, plus précisément dans le sud de l’Afghanistan région où leurs forces sont importantes.

Il y a donc une évolution dans le domaine de l’éducation. Mais la présence en Afghanistan des Talibans, la corruption au sein du gouvernement, la présence des extrémistes religieux au pouvoir font peser une menace sur la progression de l’éducation et des valeurs démocratiques et de laïcisation d’éducation dans ce pays.

Osman Ahmady

Publicités

Commentaires fermés sur Afghanistan: progrès et menaces sur l’éducation

Classé dans International

Les commentaires sont fermés.