CCFD: des affiches qui ne passent pas

La présidente de la délégation départementale (Seine-et-Marne) du Comité Catholique contre la faim et pour le développement (CCFD) Terre Solidaire, Evelyne Lebault a dénoncé avec véhémence, les campagnes publicitaires d’appel aux dons de certaines ONG françaises à Paris dont les affiches montreraient un enfant africain le ventre ballonné, squelettique qui mendie ou avec une arme à feu à la main.

« Nous refusons tout misérabilisme qui ne chercherait qu’à émouvoir. Ne comptez pas sur le CCFD-Terre Solidaire pour mettre en place des campagnes d’appel aux dons de certaines ONG françaises dont les affiches montreraient un enfant africain le ventre ballonné, squelettique qui mendie ou avec une arme à feu à la main », nous a confié Mme Lebault.

Selon elle, ces réalités n’existent pas. Bien entendu, elles existent et concernent même, hélas, des millions de personnes à travers le monde entier.

« Les pays africains méritent mieux que nos clichés »

« Les pays africains méritent mieux que nos clichés », a précisé la présidente départementale de CCFD—Terre Solidaire.

A Paris, dans toutes les stations de métro, certaines ONG françaises s’illustrent souvent dans une campagne d’appel aux dons qui frise la désolation la plus totale. Des affiches très choquantes qui montrent des hommes, femmes ou enfants africains dans des conditions les plus misérables.

Première ONG française de développement avec plus de 500 initiatives soutenues chaque année dans 70 pays du sud, le CCFD a acquis depuis 47 ans un savoir faire et de nombreuses références dans le dialogue avec les sociétés civiles de ces pays.

Cette expertise est utilisée aujourd’hui tant dans le suivi des projets soutenus et l’accompagnement des partenaires qui les mettent en œuvre, que dans de nombreuses activités de communication et d’éducation au développement en direction du public français et européen.

Jacques-Jarele Sika

Publicités

Commentaires fermés sur CCFD: des affiches qui ne passent pas

Classé dans France, International, Société

Les commentaires sont fermés.