France Terre d’asile veut améliorer le statut des demandeurs d’asile

Le directeur général de France Terre d’Asile, Pierre Henry, dans un entretien exclusif pour le journal en ligne « l ’Oeil de l’Exilé », mercredi 7 mars, a exprimé sa volonté de changer le regard sur les personnes en quête de protection internationale. Celles-ci doivent être considérées avec le respect et la dignité dus à des êtres humains placés dans une situation particulièrement difficile.

« Aujourd’hui, dans l’Union européenne et spécialement en France où sont appliquées pour des raisons politiciennes un ensemble de mesures malthusiennes, c’est malheureusement loin d’être le cas », nous a confié Pierre Henry.

Selon lui, une autre politique du droit d’asile en France s’impose. Ni plus « coûteuse », ni « utopique », ce serait une politique responsable, conforme à l’esprit de la convention de Genève et au respect des droits de l’Homme. Une politique qui sauvegarde une tradition d’asile menacée par des idées préconçues et parasitée par une vision budgétaire incohérente.

Reconduire au risque de la mort?

« Il faudrait une politique qui assure des conditions d’accueil et de séjour décents sur notre territoire. Il faut garantir le respect des droits, de telle sorte que l’on soit assuré qu’aucune personne qui aurait droit au statut de réfugié ne soit jamais laissée de côté et reconduite injustement dans le pays qu’elle fuyait avec tous les risques parfois mortels qui en découlent.

Une politique fondée sur un examen approfondi de la demande d’asile, qui garantisse des conditions de vie dignes durant la procédure d’asile et une égalité de traitement entre les demandeurs d’asile », a ajouté le directeur général de France Terre d’Asile, une association française fondée en 1971 et dont le principal objet est le soutien aux demandeurs d’asile et la défense du droit d’asile en France.

Les mesures pour une autre politique d’asile en France figurent dans le mémorandum « Asile-Immigration : 31 propositions pour une politique digne et d’intérêt partagé ». Ce document a été transmis aux candidats à l’élection présidentielle en France, a indiqué le dirigeant de cette association qui milite fortement pour une Europe des migrations protectrice, solidaire, juste et citoyenne.

Ces revendications viennent en réaction aux différentes modifications législatives introduites ces dernières années et qui ont conduit à durcir significativement les conditions d’accès et d’obtention du statut de réfugié en France. Dans un contexte de crispation autour des questions migratoires, les demandeurs d’asile sont considérés comme des fraudeurs en puissance, ce postulat justifiant la remise en cause par les pouvoirs publics des droits qu’ils tiennent d’une convention internationale majeure, la Convention de Genève de 1951.

Jacques Jarele Sika

Publicités

Commentaires fermés sur France Terre d’asile veut améliorer le statut des demandeurs d’asile

Classé dans France, Société

Les commentaires sont fermés.