Si tout le monde décide de s’engager

A 24 ans, Gabriel Lombardo Borda travaille pour la délégation du Brésil aux Nations Unis, où il est secrétaire générale au siège de Rio de Janeiro. Dans son tour d’Europe, il a décidé de passer visiter la Maison des Journalistes.

Un très grand sourire, accent portugais et de grandes mains qui appuient sa communication verbale: c’est Gabriel le jeune étudiant qui a déjà des responsabilités dans l’association brésilien, grâce à ses compétences et ses idées. Il a envie d’agir et il suffit de le rencontrer pour le comprendre.

Découvrant la Maison grâce à une amie et en voyage pour Paris, il a demandé s’il pouvait passer pour visiter un endroit qu’il a qualifié de « tellement important pour notre société». Gabriel est arrivé en rue de Cauchy 35 avec une camera.

« Si c’est possible, il a affirmé, je voudrais filmer votre activité et faire quelques entretiens avec les journalistes : en suite je voudrais montrer le vidéo chez moi, au Brésil, pour que tout le monde puisse voir ce que vous faites ici. La liberté d’expression est un des piliers fondamentales pour une démocratie et la protéger comment vous faites ici, signifie protéger la démocratie même. Je voudrais vraiment vous remercier».

Gabriel connait très bien le contexte de l’activisme et du bénévolat et son tour en Europe a un but précis : sensibiliser les jeunes dans la bataille pour un monde meilleur. Toujours engagé dans des projets sociaux, Gabriel a décidé de voyager pour un mois en quatre pays de l’Europe (Suisse, France, Angleterre, Suède) pour parler de l’importance « to be involved », d’être engagé dans la société et d’aider les autres : « what about you ? » est le nom de son projet.

Gabriel par exemple, connait très bien la banlieue de Rio de Janeiro où il a travaillé avec les Nations Unies pour réussir à aider les jeunes et les enfants qui naissent là bas à se construire une vie.

« Je crois dans la puissance d’une idée, dans la force des nos valeurs. Par exemple, j’ai milité plusieurs années dans les mouvements Ecologistes qui sont arrivée jusqu’aux rencontres de Copenhague la dernière année. Je sais que ça vaut dire voir ses efforts n’amener à rien seulement parce que ce sont toujours les chefs d’Etat qui décident. Mais, pendant mes actions, j’ai rencontré une dizaine de jeunes et ensemble on a crée un réseau important. »

Un réseau des jeunes qui veulent changer les choses et qui croient que le futur ne peut pas qu’être meilleur si tout le monde décide de s’engager.

Merci Gabriel pour la visite, ça a été un plaisir.

 

Publicités

Commentaires fermés sur Si tout le monde décide de s’engager

Classé dans France, International

Les commentaires sont fermés.