USA : Etat des lieux un an avant l’élection presidentielle

Un an avant l’élection présidentielle, Barack Obama tente de garder sa position. Les Républicains eux, veulent récupérer la Maison Blanche. A ce jour, seuls trois Républicains sont officiellement candidats, mais plusieurs autres attendent le bon moment pour se déclarer. 2012 s’annonce riche en rebondissements.

Pour Barack Obama, pas question d’attendre que les Républicains trouvent leur candidat. Le Président des Etats-Unis a déjà officiellement commencé sa campagne le 4 avril dernier. Comme en 2008, le quartier général de sa campagne est basé à Chicago. C’est la première fois qu’un Président ne choisi pas la ville de Washington. Un choix stratégique puisqu’il s’appuie sur un important soutien populaire à Chicago.

Comme en 2008, Barack Obama utilise internet. Cette année il a envoyé un e-mail à tous ses militants avec un message vidéo. La plupart des membres de son équipe va continuer à travailler avec lui pour cette campagne. Ainsi, les conditions qui ont fait le succès de Barack Obama il y a trois ans, sont une nouvelle fois réunies pour retrouver l’enthousiasme et l’énergie de 2008.

La course à la candidature républicaine n’a pas officiellement commencé, mais certains candidats ont déjà effectué des voyages dans tout le pays. Parmi les plus célèbres, Mitt Romney, l’ancien gouverneur du Massachusetts a perdu les primaires de 2008, Ron Paul, homme politique originaire du Texas est l’un des leaders du mouvement appelé le Tea Party: il s’agit du mouvement conservateur et libéral né en 2009. Newt Gingrich, célèbre homme politique de Georgie dans les années quatre-vingt dix, figure aussi parmi les candidats. Dans les prochains jours et semaines, on attend les candidatures de Mitch Daniels, le gouverneur modéré de l’Indiana, ainsi que Michele Bachmann, une nouvelle politicienne de Minnesota connue pour son rôle majeur au sein du Tea Party.

En réalité la républicaine la plus connue au monde, est Sarah Palin, mais il y a peu de chance pour que cet femme, ancien gouverneur de l’Alaska, soit candidate pour 2012.

Concrètement, la partie républicaine devra trouver un compromis entre les modérés et les membres du Tea Party, qui sont devenus importants au sein de parti républicain désormais déchiré.

La question cruciale de la campagne est d’ordre économique. Depuis son élection, Barack Obama a redonné confiance aux Américains, mais l’espoir de résoudre les problèmes relatifs à l’économie s’est peu à peu évaporé. Le peuple est impatient et préoccupé par la réduction de sa dette.

Aujourd’hui, la place de Barack Obama est renforcée depuis la mort de Ben Laden, sa popularité atteint des sommets. Son équipe sait déjà comment s’y prendre pour mener à bien une campagne, la dernière fait sans doute partie des plus réussies de l’Histoire.

Si les Républicains veulent gagner, ils doivent trouver un leader capable de rassembler le parti dans moins d’un an, comme ils l’ont fait avant 2008. En attendant 2012, rien n’est acquis et le moindre scandale peut faire basculer le vote des Américains.

Publicités

Commentaires fermés sur USA : Etat des lieux un an avant l’élection presidentielle

Classé dans International

Les commentaires sont fermés.