« Exil » pour la Journée mondiale de la liberté de la presse

A l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, la Maison des journalistes a inauguré le 3 mai dernier dans ses locaux, une exposition internationale de dessins de presse sous le thème de l’exil.

Née de l’initiative de Kianoush Ramezani, dessinateur de presse iranien accueilli par la Maison des journalistes, cette exposition est réalisée par cette association, en partenariat avec la Mairie de Paris.

Quarante dessinateurs des quatre coins du monde ont adhéré au projet avec enthousiasme. Ils sont au Japon, en Turquie, en Australie, au Mexique, au Burkina Faso, en Iran, en Uruguay, aux Etats-Unis, en France ou encore en Espagne…

Ils offrent chacun avec leur style, leur sensibilité et leur talent des illustrations de l’exil qui renvoient à des problématiques sociales telles que la liberté de la presse, la liberté d’expression, l’intégration, la xénophobie. Une façon de rappeler que l’exil est lié à la répression.

Le visiteur peut apprécier une bonne partie des œuvres sur la façade du bâtiment. La possibilité est offerte aux plus curieux de découvrir à l’intérieur, d’autres dessins rassemblés dans cette exposition et les différentes activités de ce lieu de refuge pour journalistes exilés.

Grégory Valdespino, Reportage photos de Jean-François Deroubaix, Guillaume Bassinet et Roman Khandoker.

Pour soutenir la Maison des journalistes, Un catalogue de l’exposition rassemblant les œuvres, est vendu à 20 euros.

Publicités

Commentaires fermés sur « Exil » pour la Journée mondiale de la liberté de la presse

Classé dans France, Libertés, Société

Les commentaires sont fermés.